LE COLLECTIF MATERNITÉS

À l’origine de notre combat

C’est un désir de transmission et de résistance qui est à la racine de notre militantisme : dé-médicaliser le corps et son fonctionnement, se réapproprier les savoirs et savoir-faire, et les transmettre.

Les ateliers du Collectif Maternités

À la suite des ateliers de partage et d’auto-gynécologie, il est apparu que de nombreuses questions avaient trait à la grossesse, sa préparation, son suivi, ses dénouements, et ses suites.

Ces nouveaux ateliers ont vocation à s’épanouir en marge des ateliers d’auto-gynécologie car ils nous concernent au-delà de nos organes génitaux.

Dans le cadre de cette démarche, nous croyons toutefois que même si la reproduction n’est pas tout dans la vie des femmes, vouloir, concevoir puis, aussi, avoir un enfant est une tornade à laquelle nous sommes insuffisamment préparées. Il est important de souligner que l’ensemble de notre démarche s’inscrit dans cette dynamique du self-help portée par les féministes, via les MLAC il y a quelques années et dans d’autres structures, ou en-dehors, aujourd’hui. En désir d’enfant, enceintes, parents, nous souhaitons être estimées, et le cas échéant traitées, dans notre globalité, de manière respectueuse et en considérant que nous sommes aptes à prendre les bonnes décisions.

Nous souhaitons nous donner des clefs : face à l’ensemble du corps médical, pour nous-mêmes, pour nos proches. Il n’y a pas un mode d’emploi, mais il y a des recommandations, parfois ignorées, souvent brandies à tort et à travers. Il y a des principes de précaution, qu’il faut certes connaître mais que nous pouvons ne pas prendre pour argent comptant : nous refusons qu’on nous les oppose en barrière à nos actions (qui seraient par défaut irresponsables). Il y a des retards et des ignorances dans la prise en charge médicale, et il y a tout un arbre des possibles dans le suivi d’un corps en gestation. Nous souhaitons lutter contre le sentiment de solitude qu’une société individualiste peut produire tant au début d’une grossesse qu’après l’accouchement et contre le sentiment de dépossession de son propre corps.

Enfin, ce n’est pas parce que nous organisons des ateliers de self-help dans un cadre féministe que ces questions ne doivent pas être partagées à parité. Nous luttons donc aussi pour que ces connaissances soient visibles et accessibles pour tous.

Nous ne sommes pas médecines, et pour la plupart même pas professionnelles de santé. En revanche, nous avons beaucoup lu, écouté et comparé. Nous nous présentons donc en tant que facilitatrices d’échanges et de partages, et c’est dans ce cadre que nous vous proposons les ateliers.

Pour plus de renseignements, consultez le tumblr du collectif.


Prochaines dates

Lundi 12 novembre à 20h30 

Mercredi 21 novembre à 20h30

Lundi 3 décembre à 20h30 


Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu.e au courant des prochaines dates !

Pour rendre ces ateliers accessibles, nous réfléchissons actuellement à un mode de garde des enfants en parallèle de nos réunions. N’hésitez pas à nous en parler en amont !


Contacter le Collectif Maternités